Comment valoriser la laine de nos moutons ? Leur jolie toison révèle une qualité intéressante. Pour l’instant, nous l’utilisons de manière brute, chargée de suint et de kératine, comme paillage dans les vergers et les potagers. Pour la transformer, c’est un travail de longue haleine, mais à la fois sensoriel et créatif.
Nous allons tenter d’explorer et transformer notre laine sous toutes ses coutures ! Et nous démarrons ce travail avec une formation à l’Ecole de la laine de Vasles sur le tri et le lavage.
Share This